19/09/2009

Anti-Semitism: foundation

Vaute Paul, Le livre noir de la modernité, LB 08/01/2001

 

Pour le professeur Joël Kotek (ULB), coauteur du « Siècle des camps »*, ceux-ci sont étroitement liés à l’exigence d’homogénéité des Etats nationaux.

« Tant qu’on n’est pas dans le cadre d’un Etat national avec l’idée d’homogénéité, la question ne se pose pas. Il peut y avoir des heurts ou des pogroms mais pas de génocides. A partir du moment où il ‘faut’ une nation sur base d’une langue avec une structure politique, tout ce qui est hétérogène pose problème. »

 

* Joël Kotek et Pierre Rigoulot, « Le siècle des camps. Détention, concentration, extermination. Cent ans de mal radical. », JC Lattès, 809 p. (29,50 euros)

 

Evil lurks in us all, in : Alquin, March 2001, from « The Observer »

 

A new study shows that crude loyalty to our social group and blind obedience make tyranny possible anywhere.

“The majority of people apparently have a psychological tendency to obey and conform.” (…)

“The controversial programme /a BBC programme called “Five steps to tyranny”, on the nature of evil/ argues that everyday prejudice can quickly develop into full-blown oppression and even genocide. The first step to tyranny, it suggests, is the creation of ‘in’ and ‘out’ groups based on irrational prejudice.” (…)

 

(Professor Zimbardo of Stanford University)

“More crimes are committed in the name of obedience than disobedience: “It is those who follow any authority blindly who are the real danger.”

 

Lazard PEREZ (anc. président du Comité de coordination des organisations juives de Belgique), Le terme « antisémite » ne concerne malheureusement que les seuls « Juifs », LS 12/02/2004

 

Le titre de la carte blanche  d'Ali Khedar - « Si vous tenez si fort à être sémites, sachez que

nous le sommes aussi » - s'adresse vraisemblablement à la communauté juive. Cette affirmation est généralement utilisée par les Arabes pour affirmer l'impossibilité pour eux d'être antisémites puisqu'ils sont également sémites. Il s'agit d'un procédé quelque peu éculé destiné à induire en erreur un public qui pourrait ignorer l'acception même du mot « antisémite » .

Ouvrons un dictionnaire tel que le Petit Larousse Illustré qui donne la définition suivante du terme « antisémitisme » : « Doctrine ou attitude d’hostilité sytématique à l’égard des juifs. »

Elargissons notre information en consultant le Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse en dix volumes qui complète la définition donnée ci-dessus comme suit : « Le terme antisémite fut créé en 1879 par le pamphlétaire allemand Wilhelm MARR et s’applique dès lors à toutes les formes d'hostilité antijuive. "

Dont acte.

Si beaucoup de peuples sont issus de Sem (fils du patriarche biblique Noé), tels que les Assyro-Babyloniens, les Amorrites, les Araméens, les Phéniciens, les Arabes, les Hébreux, les Éthiopiens, le terme « antisémite » par contre ne concerne malheureusement que les seuls « Juifs ».

En d'autres mots, les exactions auxquels sont soumis nos enfants, l’agression qu’ a subie notre Grand rabbin ainsi qu’un grand nombre d’incidents causés par des Maghrébins peuvent être

qualifiés d'actes antisémites.

 

20:25 Écrit par justitia & veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.